Aux portes de votre Riad de Marrakech, se trouve un monde aux milles couleurs et saveurs à la culture unique. Visiter le Maroc, c’est aussi rencontrer ses traditions, son histoire. Retrouvez ici l’essentiel de cette culture marocaine qui s’offre à vous.

Gastronomie

Partie intégrante de la culture marocaine et célébrée dans le monde entier, la gastronomie marocaine s'est enrichie au fil des siècles d'influences multiples. Les Berbères lui ont transmis le sens des plats simples et rustiques, les dattes, le lait et le pain, qui constituent encore la nourriture de base, tandis que les Arabes ont apporté le raffinement de l'Orient et le parfum d'épices lointaines. Des Omeyyades de Syrie, elle a hérité les pâtisseries à base de miel, d'amandes et de pistaches ; des Andalous, le goût des mets associant sucré et salé (olives, huile d'olive, noisettes, amandes, fruits et herbes aromatiques) ; et, des Anglais... le thé, bien sûr !
Au Maroc, le prix de la nourriture est très raisonnable. Vous pouvez faire votre marché à peu de frais et opter pour les formules “à emporter” que proposent de nombreux marchands. Attention tout de même à respecter les règles d’hygiènes habituelles. Il faut uniquement boire de l’eau minérale, éviter les glaçons et laver et peler les fruits avant de les manger. Vous pouvez par contre boire à volonté le délicieux thé dont raffolent les marocains.

Couscous Bidawi aux 7 légumes, tagine aux pruneaux, tagine de poisson au fou, Pastilla au pigeon, et bien d’autres mets, les marocains ont raison d’être aussi fiers de leur gastronomie.
Si vous souhaitez découvrir la gastronomie marocains, nous vous conseillons l’excellent livre de Marie-Pascale Rauzier : ‘”Saveurs marocaines”. Art de vivre et d'accueillir, la cuisine marocaine est dévoilée en près de cent recettes élaborées : pigeonneaux farcis, briouats au fromage et aux pistaches, tajine de poulet aux olives et aux citrons confits, couscous de poisson, cornes de gazelle, pastilla au lait...

La cuisine marocaine est l'une des plus riches et savoureuses qui soient. Les bédouins arabes ont introduits les dattes, le lait et le pain, qui constituent encore la nourriture de base. Les Maures ont pour leur part apporté les ingrédients de la cuisine andalouse (olives, huile d'olive, noisettes, amandes, fruits et herbes aromatiques) tandis que les Arabes ont enrichi la cuisine marocaine des épices, comme le ras el-nahout, subtil mélange utilisé pour relever les tajines.


L'influence berbère se retrouve dans les plats les plus répandus. Le plus connu est le couscous, où se côtoient les saveurs de la semoule cuite à la vapeur, de la viande, de légumes parfumés et d'un condiment épicé, la harissa. Les délicieux tajines sont des ragoûts de viande parfumés aux herbes aromatiques et longuement mijotés dans des plats en terre cuite.


Il en existe une infinie variété. Poulet-citrons confits et agneau-pruneaux-amandes sont les plus courants. Le m'choui (méchoui) est un agneau rôti entier, traditionnellement accompagné de brochettes de foie et de coeur d'agneau. Autre spécialité berbère, la harira est une soupe épaisse préparée avec de la viande de mouton, des lentilles, des pois chiches, des oignons, de l'ail, des herbes aromatiques et des épices.
Elle est traditionnellement servie pour rompre le jeûne, lors du ramadan. La pastilla est certainement l'un des plats les plus raffinés de la cuisine marocaine. Il s'agit d'une tourte au pigeon agrémentée d'oeufs et accompagné de citron, d'amandes, de cannelle, de safran et de sucre, que l'on cuit au four dans de fines feuilles d'ouarka (brick).
On trouve enfin au Maroc un vaste choix de pâtisseries - en général composées de miel, d'amandes et de cannelle - délicieuses avec un thé à la menthe.